pourkoijeveille

Un site non-officiel créé par des veilleurs et des sentinelles pour témoigner

FAQ

D’où vient la Manif Pour Tous ?

Voir ici

D’où viennent les Veilleurs ? Qui sont-ils ?

Voir ici et ici.

D’où viennent les Sentinelles ? Qui sont elles ?

Voir ici et ici et encore ici.

Quelles sont les différences entre La Manif Pour Tous, les Veilleurs, les Veilleurs Debout et les Sentinelles ?

La Manif Pour Tous est un collectif d’associations qui se sont regroupées pour coordonner leurs actions contre la politique gouvernementale actuelle sur les sujets de société.

Un certain nombre d’initiatives sont nées de La Manif Pour Tous, à l’initiative de militants ou de sympathisants. Parmi elles, les Veilleurs entendent retrouver une pensée qui a été dénaturée ou interdite depuis quelques années. Ils se réunissent régulièrement dans différentes villes de France et à l’étranger pour écouter des textes philosophiques, des témoignages et retrouver le sens « du beau » à travers des chants, de la poésie, de la musique ou autres.

Les Veilleurs Debout ou Sentinelles expriment leur refus pacifique par une posture silencieuse et statique devant des lieux symboliques en France ou à l’étranger.

Toutes ces initiatives se rejoignent dans leur esprit et dans leurs objectifs (défendre la famille, les plus faibles, le « vivre ensemble ») et se différencient dans leurs modes d’actions.

Comment pouvez-vous revendiquer un esprit « non partisan » et encourager les gens à s’investir dans des partis politiques ?

La Manif Pour Tous et les mouvements apparentés défendent une vision de la société : la conviction qu’une société ne peut pas subsister si elle ne prend pas soin des plus faibles. C’est la raison pour laquelle tant de monde s’est dressé et se dresse encore contre le projet de loi sur le mariage homosexuel : les enfants, que la société doit protéger, ont droit à avoir un père et une mère, à connaître leurs filiations et à ne pas être réduits à des objets de commerce.

Cette conviction est partagée par des personnes d’horizons, de croyances, d’opinions très différentes.

En conséquence, le message de La Manif Pour Tous, des Veilleurs et des Sentinelles ne peut pas être assimilé à un seul parti politique. Il a vocation à être porté par tous les partis politiques.

C’est pourquoi chaque personne sensibilisée à cette problématique du « vivre ensemble », doit porter le message de La Manif Pour Tous au sein du parti qui représente par ailleurs le mieux les idées politiques auxquelles elle adhère.

Peut-on veiller debout n’importe où ?

Le Veilleur Debout ou la Sentinelle veille dans un endroit qui symbolise le pouvoir en place : pouvoir exécutif, pouvoir législatif ou pouvoir judiciaire.

Qui appelle à veiller ?

Les veillées sont organisées localement par les Veilleurs. Leurs dates et leurs lieux sont communiquées via Facebook, Twitter et les sites du JDV ou des Veilleurs.

Les Sentinelles n’appellent jamais à veiller : chacun décide individuellement de veiller dans  un endroit symbolique. La veille peut être relayée sur Twitter, Facebook ou sur d’autres réseaux sociaux.

Qui est Geneviève ?

Bonne question. Geneviève est une dame d’environ 70 ans qui veille debout chaque jour place Vendôme depuis début juillet, quelles que soient les conditions météo.

Elle n’élève pas la voix. Elle est là et c’est sa manière de rappeler à Mme Taubira, dans son ministère en face, qu’en démocratie, des vieilles dames ont un pouvoir d’interpellation plus grand que des casseurs.

Qui se cache derrière la #TeamVauban ?

Un groupe de twittos veilleurs très actifs pour relayer en live l’actualité des Veilleurs et Sentinelles.

Vous n’en avez pas marre de répondre aux questions ?

Un peu, mais l’enjeu est important. Donc on continue à répondre à vos questions.

Est-ce qu’on peut réutiliser les photos sur le site ?

Oui, bien entendu. Sauf s’il s’agit de les revendre ou de les utiliser dans le but de nuire à La Manif Pour Tous, aux Veilleurs ou aux Sentinelles.

Vous croyez vraiment aux nombres de manifestants que vous mentionnez ?

Oui mais peu importe en fait. Jamais la police n’a donné des chiffres aussi élevés pour des manifestations continues pendant plus d’un an, pour protester contre des lois qui, paraît-il, « n’enlèvent rien à ceux qui manifestent ».

Finalement, vous êtes homophobes.

Ce n’est pas une question mais une affirmation de votre part.

Comment répondre à une accusation qui nous est faite depuis le début de notre mouvement, alors même que des associations homosexuelles nous ont rejointes (lire l’opinion de Jean-Pier à ce sujet) ?

L’accusation d’homophobie est une sorte de point Godwin : elle clôt tôt ou tard toute discussion et tout échange d’arguments. Nous aurons beau nous en défendre, il est communément admis aujourd’hui dans les médias et au gouvernement que l’opposition au projet de loi du mariage gay, à la PMA ou à la GPA est par son essence même un acte d’homophobie.

Dans ces conditions, mieux vaut ne pas épiloguer sur notre homophobie.

Y-a-t’il parmi vous des personnes qui ne sont pas des chrétiens traditionalistes ou intégristes ?

La Manif Pour Tous accueille tout le monde à condition de respecter l’esprit LMPT.

Même s’il y a une grande majorité de chrétiens engagés dans La Manif Pour Tous et les mouvements apparentés, nous doutons que les lefebvristes y soient très représentés. Ils se retrouvent probablement plus dans le mode d’action de Civitas. N’hésitez pas à les interroger directement.

Civitas, Veilleurs, Sentinelles, Manif Pour Tous: même combat ?

Cf. réponse à la question précédente.

Pourquoi refuser la violence ? On a vu des mouvements qui obtenaient satisfaction en choisissant la confrontation : bonnets rouges, syndicalistes…

La violence permet souvent de faire bouger les choses. Mais comment défendre les plus faibles en choisissant la voie du plus fort ? Et quelle est la pérennité d’une victoire gagnée par la violence et marquée par un arrière-goût de revanche ?

La force de notre mouvement est d’avoir su éviter au maximum les débordements, les violences physiques ou verbales, aux personnes ou aux biens.

La presse se fait pourtant l’écho de nombreux débordements à votre sujet

Si les journalistes faisaient correctement leur boulot, nous ne serions pas obligés de faire le pied de grue pendant des heures devant des ministères.

Les quelques débordements enregistrés à l’issue de manifestations en 2013 n’ont rien à voir dans leur ampleur avec les débordements des manifestations classiques de syndicalistes ou autres. Il suffit pour s’en convaincre d’interroger les CRS ou les gendarmes mobiles (qui vous répondront en off d’ailleurs).

Par ailleurs, les journalistes comme nos pourfendeurs, se font un plaisir de multiplier les amalgames entre Manif Pour Tous et des mouvements qui lui sont étrangers autant dans les idées que dans les modes d’action.