pourkoijeveille

Un site non-officiel créé par des veilleurs et des sentinelles pour témoigner

Premier anniversaire de la « rafle » de la Place Vendôme

3 Commentaires

Ce 9 avril 2014, plus de 20 personnes ont été déplacées puis “encagées” de force par des gendarmes pendant plus de quatre heures Place Vendôme… pour rien !

Comment avons-nous pu en arriver là ?

Vers 18h30, une vingtaine de sentinelles se sont placées devant le ministère de la justice : espacées, statiques, immobiles, paisibles, méditatives, inactives…

Très vite sont arrivés des policiers en civils et des gendarmes en tenue d’intervention, dirigés par un jeune commissaire.

Il s’est adressé un peu gêné à quelques une de ces personnes pour leur demander de se déplacer de l’autre coté de la place. Sûrs de leur bon droit, la plupart ont refusé.

A ce moment là, les talkies-walkies en liaison avec les plus hautes instances ont commencé à chauffer : ordre, contre-ordre, contre-contre-ordre…

Finalement, après une demi-heure, une décision semble avoir été prise. Les “délinquants” sont alors escortés, transportés, tirés ou traînés à l’endroit où ils ne voulaient pas aller, à l’intérieur d’un barriérage.

RackMultipart20150408-15796-17dfzhv_Dav_20140409
Les emprisonnés ont alors demandés aux gendarmes qui protégeaient le dispositif pourquoi on les retenait de force, étaient-ils en garde à vue, quel était leur statut … pour seule réponse ils ont eu des sourires crispés et gênés.

Des touristes effarés se demandaient quel crime ils avaient pu commettre pour se retrouver dans cette “prison” improvisée.

L’atmosphère très particulière de la situation n’est sans doute pas étrangère à l’évanouissement d’une jeune femme. Les pompiers sont alors intervenus et le commissaire, généreux le temps d’une nanoseconde, a accepté qu’elle soit évacuée.

Par la suite, un avocat, appelé, est arrivé sur place et s’est entretenu avec le commissaire. Grâce à son intervention, le commissaire a donné l’ordre de vider la cage petit à petit, le temps de raccompagner un par un les encagés sous bonne escorte au métro le plus proche.

Le dernier a été libéré vers 1 h du matin.

A aucun moment, les forces de l’ordre ont demandé aux personnes présentes ce jour là de décliner leur identité. Aucune des sentinelles n’a été mise en garde à vue ou amenée au commissariat. C’est donc dans ces circonstances qu’une dizaine de plaintes ont été déposées auprès de l’Inspection Générale de la Police Nationale et que le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris a décidé de diligenter une enquête préliminaire pour les faits d’atteinte à la liberté individuelle commis le 9 avril 2014 à Paris 1er.

Bavaria

PM : Rafle (définition Wikipédia) : “Une rafle est une opération policière d’interpellation et d’arrestation de masse de personnes prises au hasard sur la voie publique ou visant une population particulière. Pour garantir le succès de l’opération, les organisateurs comptent particulièrement sur l’effet de surprise afin de limiter au maximum les possibilités d’y échapper. Sur le plan légal, la rafle est d’ordre administratif et placée sous le contrôle de l’autorité politique”.

Licence Creative Commons
Premier anninversaire de la « Rafle » de la Place Vendôme de Bavaria est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

3 réflexions sur “Premier anniversaire de la « rafle » de la Place Vendôme

  1. N’abandonnez pas, nous sommes avec vous!!!

    Envoyé de mon iPad

    >

  2. Où en est le processus judiciaire ?

  3. L’enquête de l’IGPN est bouclée et a été transmise au procureur il y a un mois. Il semblerait qu’il veuille regrouper d’autres affaires similaires…
    Bavaria

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s