pourkoijeveille

Un site non-officiel créé par des veilleurs et des sentinelles pour témoigner

Jusqu’à quand nous allons rester là ?

Poster un commentaire

Mesdames et Messieurs nos dirigeants, vraiment, vous vous demandez : « Jusqu’à quand nous allons rester là en travers de votre route » ?   Le simple fait que vous vous posiez cette question illustre bien la différence de perception que nous avons de la situation ! Pourquoi et d’où vient une telle incompréhension ? « Jusqu’à quand allez-vous rester là ? » Nous demandez-vous d’un ton hautain, dans un refus du dialogue et un parfait mépris. La réponse, c’est vous qui la détenez, demandez-vous plutôt avec sincérité « Pourquoi nous sommes là ».

Place Vendôme

Place Vendôme

La question serait-elle interdite ? Peut-être n’effleure-t-elle-même pas votre esprit ? Vous vous êtes en effet auto-attribué pour mission de changer l’humanité, et aucune remise en question de vos décisions n’est envisageable. De quel orgueil vous êtes-vous nourris, pourquoi tant de dégout pour ce Pays et son passé, si vite et injustement qualifié de rance et rassis, qui vous a pourtant permis à tous quel que soit votre parcours personnel, votre propre histoire et celle de ceux qui vous ont précédés, d’accéder aux fonctions et postes honorables qui sont ou ont été les vôtres ! Quelle honnêteté, quelle reconnaissance, quelle générosité, quelle bonté, quelle ouverture d’esprit que de vouloir priver sciemment ses propres enfants, de tout ce que notre beau et généreux pays de France avait laborieusement construit siècles après siècles et offert à ses enfants, à tous ses enfants, d’où qu’ils viennent et où qu’ils soient, pour leur permettre de trouver leur place dans notre monde. Cette chance il vous l’a et nous l’a donnée à tous de nous élever, de nous dépasser pour nos frères et notre civilisation, que nous ayons été « de souche » ou fraichement enracinés ! (ce qui soit dit en passant n’est pas un critère déterminant dans la beauté et la qualité de l’arbre !) Pourquoi ce mépris et ce refus du dialogue ? Non il est utopique de croire qu’un jour un monde peuplé d’êtres humains indifférenciés, identiques en tout puisse exister, il serait d’ailleurs purement invivable, c’est la diversité, la variété, la complémentarité et la tolérance envers tout être différent ou non de soi qui fait la richesse et la beauté de notre monde. Et il y a encore tant à faire ensemble et non les uns contre les autres pour faire progresser ce respect indispensable et encore bien insuffisant ! Pourquoi avoir imaginé, forgé, construit de toute pièces une réponse de circonstance dont les médias ont assuré la diffusion avec un zèle incroyable, nous ne serions que cathos attardés, racistes et homophobes ! Tout est dit, circulez il n’y a rien à voir !!! La caricature est tellement inadéquate et démesurée que beaucoup d’entre nous n’ont même pas cru bon d’essayer de réagir, mais c’est tellement faux et infondé que ç’en est abject et pour le moins indigne de vos fonctions. Et quand bien même nous imaginerions que vous le croyiez, prétendriez-vous sérieusement un seul instant posséder la lumière qui nous sortirait de notre supposée obscurité ? Au-delà des slogans creux et des expressions vidées de leur sens qu’avez-vous à proposer qui transcende tous les clivages ? Alors oui bien sûr nous sommes là et sans doute pour longtemps, puisqu’il va falloir attendre que la façade se lézarde pour laisser apparaitre la vérité qu’elle parvient encore partiellement à cacher aujourd’hui, et qui est la véritable réponse au pourquoi de notre présence face à vous ! Mais sachez le bien, l’épreuve du temps ne fait jamais peur à l’expression de la vérité ! Réfléchissez honnêtement quelques secondes, au contenu du programme proposé en remplacement de siècles de sagesse, d’apprentissages et de progrès que vous voulez imposer à nos jeunes, que dis-je, par lequel vous voulez prendre le contrôle de leur conscience et formater leur esprit en construction dès le plus jeune âge ! Et quelle brutalité dans la méthode à laquelle vous vous attachez avec autant de véhémence, il faut en effet des résultats et vite, alors on exclut, on arrache, on déconstruit, on isole on instrumentalise … La vérité n’a jamais besoin de telles ruses et artifices vous le savez bien, l’Histoire regorge justement d’exemples peu glorieux pour ceux qui ont prétendu suivre un tel chemin (Mais j’oubliais, cette Histoire de France, vous la maudissez tout autant que ce que nous représentons à vos yeux, puisqu’il vous faut tuer dans l’œuf toutes références, tous modèles et tous ces personnages héroïques qui ont construit notre civilisation)! Honte au passé, l’avenir que vous avez imaginé pour nous sera radieux ! Nous serions ce peuple ingrat qui refuse de s’agenouiller devant ses nouveaux dieux ! Nous sommes là justement parce que nous voulons vous empêcher de précipiter notre civilisation à sa perte, c’est bien le moins que nous puissions faire ! Nous voulons que notre monde ait autre chose à proposer à tous nos jeunes déboussolés par le vide abyssal que vous offrez à leur conscience et à leur quête d’absolu, que de sombrer dans les addictions, l’autodestruction la radicalisation idéologique par la promesse mensongère d’un idéal glorieux, que seul un esprit vidé de tout réalisme critique a pu accréditer. Nous voulons que vous arrêtiez d’agir avec une telle violence, que vous reveniez, à la raison et au dialogue. La brutalité de vos propos, recouverte d’une montagne de fausses bonnes intentions ne dupe plus que vous et a réveillé de nombreuses consciences trop longtemps passives et endormies. Gageons que ces consciences ne sont pas prêtes à se rendormir, même si vous daigniez nous écouter enfin, ce que nous espérons vraiment, car contrairement à ce que vous prétendez et répandez, ce n’est pas la haine qui anime notre action, même quand, par manque d’arguments sérieux, vous la déversez sur nous à profusion, et certains s’y laissent entrainer en retour. Vous trouverez alors pour longtemps encore des sentinelles et des veilleurs sur votre route pour vous rappeler à votre devoir de bon sens, d’écoute et de partage qu’exige votre fonction, et pour contrer de nouvelles dérives ! Nous avons choisi la non-violence pour répondre à votre violence verbale et répressive, violence inqualifiable que des médias aveugles, sourds et muets semblent ne même pas percevoir, ce qui ne les disculpe pas plus que vous de leur responsabilité, la recherche véritable du bien commun mérite pour le moins qu’on lui offre notre constance, notre espérance, notre persévérance et notre patience, voilà POURKOIJEVEILLE, alors à vous de décider jusqu’à quand il sera nécessaire que je le fasse ! Jean-Cyrille, Veilleur à Bourges. Licence Creative Commons Jusqu’à quand nous allons rester là ? de Jean-Cyrille est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s