pourkoijeveille

Un site non-officiel créé par des veilleurs et des sentinelles pour témoigner

« Je vis chaque veillée comme une victoire »

Poster un commentaire

Je suis l’heureux père de 9 enfants. Mon épouse et moi même habitons en Ardèche une grande maison au pied d’une colline sur laquelle nous faisons paître un âne, une brebis et une biquette. La présence des enfants est une aventure permanente ; et parfois douloureuse. Mais ainsi nous emporte la Vie, et au moins savons-nous pourquoi nous sommes sur cette terre.

Cependant, à la fin de l’année 2012 les premières informations au sujet de la loi Taubira sur « le mariage de personnes de même sexe » m’ont profondément troublé. De manière confuse je sentais que quelque chose de très grave risquait d’arriver. Une ligne rouge qu’il ne fallait pas franchir.

Début 2013, lors des grandes manifestations contre la loi je me suis donc mobilisé, avec mon épouse et mes « grands ». Mais malgré tous ces efforts et l’engagement de centaines de milliers de personnes le parlement a voté la loi. Découragé, déçu, je me suis trouvé alors comme un combattant sans but, démobilisé après la défaite.

Jusqu’à ce que l’un de mes enfants me fasse découvrir cette fameuse vidéo qui montre l’une des premières veillées en avril à Paris. J’y ai vu des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes assis devant des bougies, paisibles et déterminés, écoutant Victor Hugo et chantant « L’Espérance » alors que les CRS les tirent et les bousculent.

Ce fut une révélation : De toute évidence c’était là une stratégie fulgurante et lumineuse. Prendre ainsi position dans la rue, occuper le terrain, le temps et l’espace public, par la poésie et la littérature. Disposer sur le trottoir de fragiles bougies pour symboliser notre espérance. Proclamer sur de grandes banderoles quelques paroles de vérité pure. Pour seules armes, un peu de courage et la non violence. C’était comme allumer un grand feu joyeux en plein hiver sans souci des réserves de bois….

Le cœur battant j’ai participé aux premières veillées organisées à Valence dans la Drôme. A l’issue de la troisième, un appel fut lancé afin de multiplier les veillées dans la région. Il ne m’en fallait pas davantage. Et début mai avec quelques dizaines de personnes nous avons démarré des temps de veille hebdomadaires à Montélimar. Depuis, pratiquement chaque semaine nous veillons.

Ainsi j’ai vécu une quarantaine de veillées à Montélimar, Valence, Lyon et Paris. Je puis donc attester : Quelque soit le nombre de veilleurs, que nous soyons 4 ou 5 ou plusieurs milliers, chacune de ces veillées est une prise de position forte dans l’espace public, face à nos concitoyens et à face l’autorité politique.

Sur le trottoir, « protégés » par quelques bougies nous déployons une banderole citant Hugo, Arendt ou Jaurès. Et à haute voix nous disons les textes de ces grands auteurs qui ont contribué à faire l’humanité libre. A haute voix nous nous décrivons la famille, père, mère et enfants. A haute voix nous nous proclamons la dignité intrinsèque de toute vie humaine. A haute voix nous chantons notre espérance.

Et ainsi veilleurs, nous démasquons une culture de destruction de la famille et d’entrave à la vie. Ainsi nous dénonçons publiquement les mensonges du gouvernement au sujet de l’identité de genre. Ainsi les veilleurs aiment la vérité et choisissent inlassablement la vie.
Je sais que chaque veillée est un combat. Et chacun de ces combats est gagné. Ainsi je vis chaque veillée comme une victoire.

 

François, Veilleur en Ardèche

 

 

Licence Creative Commons
« Je vis chaque veillée comme une victoire » de pourkoijeveille.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s