pourkoijeveille

Un site non-officiel créé par des veilleurs et des sentinelles pour témoigner

« Echanger avec une population sous-informée »

Poster un commentaire

Je suis savoyarde et pourtant vendredi dernier, je me trouvais devant le bureau de Madame Taubira, place Vendôme, avec toutes les sentinelles régulières parisiennes. Quel magnifique moment j’ai passé!

J’ai commencé par faire partie des veilleurs, ce n’est qu’après que je me suis investie dans les sentinelles.
Pour moi, les deux sont différents et complémentaires (un peu comme un couple). J’ai voulu veiller car il me semblait évident qu’il ne fallait pas s’endormir devant la télévision et laisser nos ministres créer, puis nous imposer des lois contre la famille , contre la vie. Je crois à la résistance politique, à la résistance par des actions fortes ou des mots, mais je crois aussi à la résistance pacifique et fidèle des veilleurs et des sentinelles. Il me parait impossible que le gouvernement ne se rende pas compte qu’une partie de la population ne les soutient pas et est en résistance jusqu’à l’abrogation de certaines lois (Taubira), tels les veilleurs et les sentinelles.
Il semble que nous passions inaperçus et que nous soyons même l’objet de railleries de nombreuses personnes et pourtant nous dérangeons par notre côté pacifique et régulier, fidèles à la famille que nous défendons.
Ces soirées veilleurs sont pour moi l’occasion aussi de retrouver un cercle d’amis au cours d’une soirée conviviale, intellectuelle avec des textes ou des auteurs qui ne sont plus évoqués maintenant et qui pourtant sont à la gloire de la famille, de la France.
Effectivement, c’est comme une veillée auprès du feu autrefois quand la télévision et l’électricité n’existaient pas. On se transmettait de belles choses de bouche à oreille, on chantait…

Les sentinelles, c’est pour moi l’occasion d’exprimer en silence et pacifiquement mon désaccord au gouvernement qui nous impose une façon de penser ou de vivre qui n’est pas la nôtre. C’est l’occasion de revendiquer la liberté d’expression qui nous est retirée. Liberté de penser, d’agir etc. Chacun doit pouvoir être entendu. J’aime particulièrement les moments que je passe aux sentinelles car forcément notre maintien droit et silencieux, statique et à plusieurs, occasionne des questions de la part des passants. Nous pouvons ainsi échanger avec une population sous informée et atteindre parfois leur cœur ou leur raison. Quel bonheur quand j’arrive à amener la personne à s’interroger et à se documenter à propos de la théorie du genre à l’école par exemple.
Je termine en vous citant une phrase de Saint Exupéry : »Le simple berger qui veille sous les étoiles, s’il prend conscience de son rôle, se découvre plus qu’un berger. Il est une sentinelle. Et chaque sentinelle est responsable de tout l’Empire »

Danièle

Licence Creative Commons
« Echanger avec une population sous-informée » de Danièle est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s