pourkoijeveille

Un site non-officiel créé par des veilleurs et des sentinelles pour témoigner

« Sa voix tremblait quand il m’a approchée »

Poster un commentaire

Je me souviens de mes premières veilles… Il faisait bon et je portais des talons hauts:

 

Il a même fini par faire chaud, très chaud. Et puis, je me disais, comment vais-je faire cet hiver si nous devons continuer, moi qui suis si frileuse …
Ce sont des rencontres qui m’ont fait tenir. D’abord Geneviève, douce femme souriante de 69 ans, surprenante par son humour toujours de bon aloi. Elle ressent les choses au plus profond d’elle-même, si bien qu’elle transmet par sa simple et immuable présence la nécessité de ce combat basé sur la persévérance, le désintéressement, la volonté de maintenir l’homme à sa juste place dans un monde déboussolé et sans repère.
Ce monde est clairement menacé aujourd’hui par la volonté du gouvernement à introduire une idéologie tendant à nier les différences de chacun, spécialement dans leur identité sexuelle, et à forcer les gens à penser comme eux de manière générale. Je suis avide de liberté et je combattrai cette sorte de dictature idéologique qui nous impose une pensée unique à travers la télévision ou l’école. Cela est ma motivation pour me tenir debout, en Sentinelle, et dire : « Attention, nous sommes là qui ne sommes pas dupes sur la nocivité des lois que vous faites passer en force, et des futures lois sociétales contraires à l’humain, que vous préparez. Nous sommes là, qui veillons de manière visible, représentant ceux qui veillent chez eux, de manière invisible. N’oubliez pas notre message ».

Et puis, il y a eu Guillaume, un jeune infirmier, homosexuel. Son témoignage m’a bouleversé. J’ai compris après qu’il avait été très courageux de venir vers moi, car il craignait les Sentinelles, les associant à de dangereux homophobes. Sa voix tremblait quand il m’a approchée. La désinformation du gouvernement est une arme redoutable contre la liberté de penser. Nous nous sommes pris la main chaleureusement quand il est parti, après 3 bons 1/4 d’heure de discussion. Son histoire est très douloureuse. « Vous êtes un homme, avant tout autre chose, avant d’être homo ou que sais-je encore… Un homme ! ». De le voir repartir heureux avec un large sourire a été l’un des plus beaux moments des mes veilles. Combien de personnes sont trompées sur le sens de notre combat, sont abusés par un langage où les mots n’ont plus de sens.
Puis, il y a eu Erik, qui est revenu sur les lieux 4 ou 5 fois, me soutenant que ce que je faisais ne servait à rien, que c’était ridicule et que je perdais mon temps. Moyennant quoi, j’espère bien que ce que j’ai plu lui glisser entre deux éclats de rire fera un jour son chemin.
Enfin, il y a tous ces touristes du monde entier, ces policiers (en civil ou non) à qui j’ai pu parler, même si certains ont été brutaux avec moi sans raison. Beaucoup m’ont écoutée et ont été interpellés j’en suis sûre.
C’est facile d’être une Sentinelle vous savez ! Il suffit d’être là. 5 minutes, 10 minutes, 1 ou 2 heures, peu importe. Chaque minute est importante et est un grain de sable dans les bottes de plus en plus raides et effrayantes de ceux qui nous gouvernent.

 

@foulisou

Licence Creative Commons
« Sa voix tremblait quand il m’a approchée » de @foulisou est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s