pourkoijeveille

Un site non-officiel créé par des veilleurs et des sentinelles pour témoigner

« Informer les gens qui passent et nous questionnent »

1 commentaire

J’ai pris le train en route….

Je n’ai pas pris part aux premières manifestations. D’abord parce que j’avais trop le nez dans le guidon, et parce que je me disais (initialement, et à tort) que je n’étais pas concernée par la loi Taubira.
Ensuite à cause de ce qu’en disaient les médias : mobilisation d’extrémistes, homophobes, fachos… j’en passe et des meilleurs. En tout cas suffisamment de mensonges de leur part pour m’éloigner du mouvement LMPT, même si j’étais opposée à la loi Taubira.

Puis arrive la manif monstre du 24 mars dernier, avec la répression démesurée et stupide de Manuel Valls. A partir de ce moment, je commence à regarder ce qui est dit dans les médias avec un œil un peu plus critique, et à percevoir une différence grandissante entre l’écho des médias et la version des manifestant, des gens sur le terrain.
Après maintes discussions (amis, réseaux sociaux) pendant le début du mois d’avril, je finis par me décider à venir à la manif du 21 avril, pour voir de mes yeux ce qu’il se passe. Je ne vois bien évidemment aucun extrémiste, ni de haine… n’en déplaise à BFMTV, le Petit Journal et consorts.
Les veilleurs avaient commencé peu de jours avant, et ont aussi piqué ma curiosité.
Je ne les rejoins pas le soir même, mais après les manifestations qui ont lieu les soirs suivants.

Leur façon de s’opposer à ce projet de loi et de résister devient pour moi comme une évidence.
Je les rejoins aussi souvent que me le permet mon emploi du temps.
J’arrête au fur et à mesure (assez rapidement) de regarder la télé, et diversifie mes sources d’informations, principalement par les réseaux sociaux.

Cette prise de distance avec les médias « classiques » et les veillées successives me permettent de réaliser qu’il n’y a pas que la loi Taubira qui est en cause : les dérives sociétales durent depuis des années, avec une démission de la société, car les mesures/lois sont amenées très progressivement les unes après les autres.
La loi Taubira est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, et a permis à beaucoup de se réveiller. Je perçois aussi à quel point journaux et TV nous ont progressivement endormis, anesthésiés (conditionnés) et donc empêchés de réagir.

L’initiative des veilleurs debout (ou sentinelles) en juin m’a aussi immédiatement convaincue.
Ce mode de manifestation pacifique très simple (initialement place Vendôme) permet à tous de montrer son opposition à la loi Taubira.
J’y vois rapidement un autre effet très bénéfique, il permet d’informer les gens qui passent et nous questionnent. Beaucoup sont d’accord avec nous, mais quand ce n’est pas le cas, ça permet un échange de point de vue et un dialogue que le gouvernement et les médias nous ont refusés jusqu’alors.

Maintenant que je suis réveillée, il n’est pas question de faire machine arrière. Ma mobilisation se poursuit, Veilleurs et Sentinelles sont deux moyens complémentaires de poursuivre ce combat.

@Adrienne2_0

Licence Creative Commons
« Informer les gens qui passent et nous questionnent » est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Une réflexion sur “« Informer les gens qui passent et nous questionnent »

  1. Première Manif en novembre 2012: un évidence pour moi, qui suis maman…mais sans beaucoup de réflexion, sans formation, sans véritables arguments…Et puis les autres, toutes les autres, l’inscription sur Twitter pour être réinformée, les heures à suivre en direct les débats à l’AN, les lectures de blogs, d’articles,les larmes de fierté lors des manifs, et de honte, de rage, devant ce que la télé en rapportait, l’atterrement lors du vote au printemps, l’écoeurement devant la joie insolente et provocatrice de quelques excités…et puis, un jour, les Veilleurs: leur détermination paisible, entourés des cris et explosions le 26 mai…Alors, je n’ai plus hésité.Il fallait les rejoindre, continuer le combat aussi par la culture, le témoignage et la persévérance.
    Voilà pourquoi depuis, je rejoins la place de ma ville, par tous les temps. Voilà pourquoi j’allume ma bougie, petite flamme d’espérance, assise sur le sol froid et mouillé. Voilà pourquoi, de toute mon âme, je me joins aux chants, j’écoute les textes, même si les rares passants de l’hiver ricanent ou provoquent.
    Je suis maman. Mes tripes se nouent à l’idée que mes enfants puissent connaître le « Meilleur des Mondes  » selon Huxley.On y va tout droit. Je continuerai à veiller. Pour eux. Pour tous les enfants de la terre. Parce qu’un jour j’ai compris que l’Espérance, cette toute petite fille, pouvait seule me donner la force de ne pas sombrer dans le découragement.
    Veilleurs de France et d’ailleurs, mes frères, ne lâchez jamais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s